Qu’est-ce qui fait qu’une chanson nous trotte dans la tête ?


Aussi persistants qu’agaçants, ces petits airs dans nos têtes semblent y élire domicile tels des vers dans les fruits… d’où leur surnom de « ver d’oreille ».

La raison ? Si elle n’est pas rigoureusement expliquée, les nombreuses recherches sur le sujet ont permis de mettre en avant deux causes principales.


Vous aimerez aussi :


D’abord, notre mémoire musicale est très solideAlors que la mémoire verbale fait uniquement appel à l’hémisphère gauche du cerveau, la musique est, elle, enregistrée par les deux hémisphères, avant d’être stockée dans les deux lobes temporaux. Elle persiste donc plus longtemps. A cela s’ajoute ensuite le pouvoir évocateur de l’environnement : si une situation fut, par le passé, associée à une chanson par notre cerveau, la « démangeaison musicale » a de grandes chances de réapparaître dans une situation analogue.

L’écho de l’info

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s